Accéder au contenu principal

Colloque Marport à Cotonou : 10 recommandations pour booster l'Industrie maritime et portuaire Ouest-Africain



Du 02 au 04 Décembre 2016, Cotonou, ville portuaire de l'Afrique de l'Ouest, et grand carrefour commercial a accueilli un événement inédit dans le secteur des transports et de la logistique : le Colloque international MARPORT qui a réuni plusieurs centaines de chercheurs, experts locaux et internationaux autour du thème : Planification Stratégique des Investissements dans l'industrie maritime et portuaire en Afrique de l'Ouest. 

Africa Blog Logistics vous offre en exclusivité les recommandations des experts.

"Au terme du colloque, ressortent quelques recommandations destinées aux responsables
politiques, professionnels et universitaires :

1. La réussite des deux colloques MARPORT démontre l’utilité des rencontres entre universitaires et professionnels sur les questions maritimes, portuaires et logistiques. Il est nécessaire que de telles rencontres se multiplient avec l’appui des institutions publiques, des professionnels du secteur marchand concurrentiel et des institutions d’enseignement supérieur et de la recherche. Il faut lutter contre les préjugés des uns et des autres et démontrer la complémentarité des approches pour formuler des réponses adaptées aux problèmes qui sont posés.

2. Les géographes des transports ont démontré leurs connaissances et leurs compétences dans le champ des questions maritimes et portuaires. A côté des autres chercheurs en sciences de gestion, économiques et juridiques, à côté des sociologues et des politologues, ils sont susceptibles d’apporter des éclairages sur les dynamiques territoriales en cours, sachant que les problèmes qui se posent appellent des temps de réflexion et de maturation interdisciplinaires.

3. L’urgence d’assurer des formations pour les acteurs et les agents de la logistique à des niveaux élevés doit s’imposer comme une priorité dans les choix à mettre en oeuvre. Il s’agit de former des personnels capables de répondre aux demandes des groupes mondialisés dans un système complexe d’échanges matériels et immatériels à dimension planétaire exigeant une parfaite maîtrise des innovations technologiques, en particulier celles qui sont liées au numérique.

4. Doit être facilitée la création d’entreprises nationales ou sous régionales susceptibles d’agir à côté ou partenaires des grands groupes mondialisés. Cela nécessite des politiques d’appui favorisant la mobilisation des capitaux locaux en les orientant vers les activités du transport et de la logistique.

5. Les experts estiment qu’il faut revoir la politique de concession des infrastructures de transport en général et en particulier des terminaux portuaires. Est proposé l’encadrement des concessions qui tiennent compte d’impératifs majeurs : 
          a. moduler la durée des concessions
          b. mobiliser des sources de financements locaux qui évitent de se lier à des seuls intérêts mondialisés, certes nécessaires mais non exclusifs

6. Pour générer des trafics à l’exportation, permettant de mieux équilibrer les flux, il est recommandé d’investir bien davantage dans les PME agricoles qui sont aptes à faire croître les productions, facteur de création de richesses nouvelles.

7. Parmi les trafics du port de Cotonou, il faut apporter une attention toute particulière au développement des trafics rouliers, secteur qui doit être dépolitisé et qui constitue une manne financière, à la condition de pratiquer des politiques de prélèvements qui soient incitatifs et non pas excessifs et qui soient clairement établis sans modification permanente.

8. Pour établir les conditions favorables à l’avenir du port, il faut impérativement une grande stabilité dans la direction et l’encadrement du port de Cotonou.

9. Il est recommandé de créer une structure de concertation permanente efficace entre le port et la ville. Les deux institutions ne travaillent pas ensemble comme il le faudrait pour gérer les questions que soulèvent les retombées des activités du port sur l’organisation et le fonctionnement de la ville, tout particulièrement dans la mobilité urbaine.

10. Il faut faire en sorte que les Etats coordonnent mieux leurs politiques d’investissements portuaires nationales afin d’éviter les surinvestissements concurrentiels inutiles. Chaque port doit pouvoir tenir son rang dans une hiérarchie adaptée à la mondialisation du transport maritime. Il apparait urgent de revoir le fonctionnement de l’AGPAOC qui ne semble pas en mesure de proposer une politique sous-régionale cohérente au bénéfice de tous.

Pour mettre en oeuvre ces recommandations, les autorités compétentes doivent faire appel aux compétences scientifiques des chercheurs et des experts locaux en partenariat avec des experts internationaux."

                                                            Cotonou, le 14 décembre 2016

                                                            Docteur Messan LIHOUSSOU 
                                                        Président du comité d’organisation 

                                                            Professeur Benjamin STECK
                                                           Président du comité scientifique 

Posts les plus consultés de ce blog

29 Septembre : Journée mondiale de la Mer

Ce 29 septembre nous célébrons la "Journée Mondiale de la Mer" placée sous le thème "les transports maritimes, indispensables pour le monde".
Je rends hommage à tous ces hommes qui jour et nuit s'activent pour que parviennent dans nos assiettes les repas d'ailleurs, dans nos chambres le meilleur équipement électro-ménager, ou encore dans nos rues les voitures de nos rêves...la liste ne saurait être exhaustive.
Il m'est naturellement impossible de ne pas penser à ces femmes qui exercent dans le secteur maritime, ces héroînes !
Africa  Blog Logistics souhaite une excellente journée de la mer à tous ses lecteurs.

A propos de la journée :
Tous les ans, l'Organisation maritime internationale, ses 164 États Membres et ses trois Membres associés célèbrent la Journée mondiale de la mer, la dernière semaine de septembre. L'occasion de faire connaître à un large public les objectifs et les réalisations de l'Organisation mais aussi de le sensib…

Recruitement : Operations Manager

Operations Manager Source : https://www.cdiscussion.com/me/cJobcontent.php?jobid=1012355(01) Entreprise/Structure: APM Terminals / Maersk Line
Ville, Pays: Abidjan, Côte d'Ivoire
Référence cDiscussion: 1012332
Niveau d'études minimum réquis: Non précisé
Expériences professionnelles demandées: 4 ans
Date limite de dépôt de dossier: 31-03-2016
Publié le 10/03/2016 à 12h11min56s
Email de réception des candidatures : Non précisé
Détails de l'offre:Operations Manager Abidjan Local Supply Chain/Logistics Operations Ref.: AT-099135
The Republic of Côte d’Ivoire is located in Western Africa, bordering on the south by the Atlantic Ocean. The population is estimated at 20 million with the capital city residing in Abidjan. The country is regarded as having a high level of religious freedom and diversity, with the predominant religion being Christianity, Muslim and animist.  Côte d’Ivoire boast lots of agricultural products like cocoa (1st worldwide producer), coffee, cotton, rubbe…

Bénin : Le DG de l'OMC en visite à Cotonou

Le Directeur Général Roberto Azévedo : Le commerce peut apporter davantage au BENIN
Le Directeur général Roberto Azevêdo s’est rendu à Cotonou (Bénin) aujourd’hui 28 octobre pour rencontrer de hauts représentants gouvernementaux , et examiner comment ils peuvent collaborer de manière à faire en sorte que les intérêts des pays les moins avancés (PMA) restent au centre des travaux de l’OMC. Il a félicité le gouvernement pour le leadership dont il fait preuve en tant que coordonateur du Groupe des PMA à l’OMC cette année.

Lors de la visite, le DG Azevêdoa rencontré M. Abdoulaye Bio Tchané, ministre d'État chagé de la planification etdu développement, M.Romuald Wadagni, Ministre de l'Economie et des Finances, M. Hervé Hehomey, Ministre des Infrastructures et des Transports, M. Lazare Séhouéto, ministre de l'Industrie, du Commerceet de l'artisanat, et M. Delphin Oloronto Kouzandé, ministre de l'Agriculture, de l'élevageet de la pêche.LeDGa également rencontré …