Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2014

Maroc : TRANSPORT AERIEN: La flotte desservant le Maroc va tripler à l’horizon 2033

La flotte nécessaire pour desservir le Maroc va tripler au terme des vingt prochaines. Elle passera de 93 avions en 2014 à 226 (dont 202 de type mono-couloir ou court-courriers) à l’horizon 2033. Ces prévisions ressortent d'une étude réalisée par le constructeur Airbus sur les tendances du trafic passager et de la demande d’avions sur les 20 prochaines années. Baptisée «Global Market Forecast 2014-2033», l’étude a été présentée aux médias par le groupe aéronautique, le 22 octobre à Casablanca. Outre les tendances mondiales, l’équipe du constructeur a également présenté un focus sur le Maroc. L’étude conclut ainsi que le trafic aérien dans le Royaume a été multiplié par 4 lors des dix dernières années. Entre 2004 et 2014, la croissance moyenne de ce trafic a été de 12% par an. Mais cette croissance profite surtout, selon les conclusions d’Airbus, aux compagnies aériennes étrangères qui détiennent 58% de parts de marché. Les compagnies low-cost, apparues dans le ciel marocain en…

BENIN NIGERIA : Facilitation du transport : Poste de Contrôle Juxtaposé à la frontière de Kraké

Le président nigérian Goodluck Jonathan et son homologue béninois Thomas Yayi Boni, ont  procèdé ce vendredi 24 octobre 2014, au lancement officiel des travaux de construction du Poste de Contrôle Juxtaposé de Sèmè Kraké à la frontière entre le Bénin et le Nigeria.

La construction de ce poste de contrôle juxtaposé initiée par l’Union Européenne, s’inscrit dans le cadre du programme Régional de Facilitation des Transports et Transit Routier qui entend créer trois postes notamment à Sèmè Kraké (Frontière Bénin-Nigeria), à Malanville (Frontière Bénin-Niger) et à Noèpé (Frontière Togo-Ghana).

Ces postes, contribueront selon ses initiateurs, à faciliter les formalités aux différentes frontières, dans le souci de favoriser l’intégration des peuples et la circulation des personnes et des biens, ainsi que la réduction du temps d'attente aux frontières, facilitant ainsi le commerce et le transit qui sont des éléments essentiels pour le développement économique de la région.

Le fond alloué par…

Nigeria : Succès de la première «journée sans klaxon» à Lagos

(AFP) Lagos, mégalopole hyperactive de 20 millions d’habitants, aux artères embouteillées nuit et jour par des dizaines de milliers de véhicules, était étonnement silencieuse mercredi, à l’occasion de la première «journée sans klaxon» imposée par les autorités. Sur Ozumba Mbadiwe street, un des grands axes de Victoria Island, le quartier des affaires de Lagos, le long de la lagune, la gigantesque file de véhicules à l’arrêt dans les deux sens, à l’heure de pointe, semblait jouer le jeu.
Les agents de la circulation, plus nombreux que d’habitude, arboraient un écriteau «journée sans klaxon» sur leur uniforme, et couraient vers les conducteurs récalcitrants, avec pour ordre de faire respecter une loi déjà en vigueur mais jamais appliquée sur l’usage excessif du klaxon.
Tous les automobilistes klaxonnant à proximité d’écoles, d’hôpitaux et de zones de sécurité, notamment, s’exposent à une amende de ( See more at  http://www.liberation.fr/depeches/2014/10/15/journee-sans-klaxon-a-lagos-po…

MAROC : Logistique : DHL fait de Casablanca son hub régional

DHL Express Maroc vient d’être distinguée par sa maison-mère. La filiale marocaine est en effet élue meilleur employeur de l’année du Groupe DHL, présent dans 220 pays . «C’est une première pour l’Afrique et le Moyen-Orient.», indique Faysal El Hajjami, DG de DHL Maghreb. C’est à travers une enquête interne d’opinion, conduite annuellement pour recueillir un feedback direct, que cette distinction a été délivrée. Mené par un organisme indépendant auprès des 500.000 employés de DHL, ce sondage permet chaque année de récompenser l’une des filiales du groupe. Et c’est la première fois qu’un pays en
- See more at: http://www.leconomiste.com/article/960802-logistiquedhl-fait-de-casablanca-son-hub-regional#sthash.h9uPjyap.dpuf

Les ports d’Afrique du Centre et de l’Ouest en quête d’une meilleure compétitivité

Douala (Cameroun) - La sécurité maritime est au centre des préoccupations de l’Association de gestion des ports de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (AGPAOC) dont les responsables participent actuellement à Douala à une réunion sous régionale visant un meilleur fonctionnement de leurs structures.

Réunis autour du thème central ‘'sécurité maritime, protection de l'environnement et exploitation, études techniques, infrastructures et développement, et chargés d'affaires'', les participants à la réunion réfléchissent sur les enjeux qui interpellent les places portuaires de cet espace où transitent plus de 90 pour cent du trafic des marchandises.

Un état des lieux brossé par le secrétaire général de l'AGPAOC Michael Luguje, révèle entre autres, ‘'l'insuffisance des infrastructures portuaires, la systémique bureaucratie administrative, le problème de développement de la logistique, des compétences insuffisantes, la mauvaise connexion avec l'arrière pays e…

ETHIOPIE : Ethiopian Airlines commande 20 Boeing 737 MAX pour 2,1 milliards de dollars.

La compagnie aérienne Ethiopian Airlines a passé auprès du constructeur aéronautique américain Boeing ; une commande de 20 avions 737 MAX 8, pour une valeur de plus de 2,1 milliards de dollars, assortie d'une option d'achat portant sur 15 appareils 737 MAX 8 supplémentaires. Ethiopian Airlines a lancé un plan stratégique sur 15 ans, appelé «Vision 2025», dont l’objectif est de développer le principal groupe d’aviation d’Afrique autour de plusieurs activités, dont le transport domestique et régional, le transport international des passagers, le fret, la formation du personnel naviguant et les services au sol. Le premier transporteur aérien africain veut ainsi atteindre 18 millions de passagers transportés par an.


Source :  Togoport

Bénin : Parakou La BAD accorde un prêt de 58,50 millions de dollars pour un projet de transport urbain

La Banque africaine de développement (BAD) a accordé au Bénin un prêt et un don combinés de 58,50 millions de dollars. Cet argent servira à financer un projet de transport urbain dans la ville de Parakou. Le projet comprend la réfection et l'élargissement en deux voies de 17,55 km des routes principales de la ville, pour accroître la mobilité urbaine, réduire les accidents et améliorer les conditions de vie des populations. Signalons que Parakou, qui est la troisième plus grande ville du Bénin, est une zone de grande production agricole (coton). Et elle est située au carrefour des grandes routes internationales reliant le Niger, le Burkina Faso, le Togo et le Nigeria. Le coût global du projet à exécuter de 2015 à 2020 est estimé à 118,82 millions de dollars. Source : togoport